pneumonie

pneumonie

Le Doyen, le Professeur Jean-Marie Kayembe a participé ce 12 novembre 2015 à l’hôtel Invest à la célébration de la 7ème Journée Mondiale de Pneumonie dont le thème était  » Accélérez le rythme. Combattez la Pneumonie « .

Le Professeur JM Kayembe, a eu à intervenir à : changements Climatiques, impact sur la santé respiratoire.

Cette journée a été décrétée par l’Oms (Organisation Mondiale de la Santé). Son but principal est de sensibiliser les populations à un véritable problème de santé publique.

En effet, la pneumonie est encore responsable de millions de décès chaque année et qui plus est de décès d’enfants tout à fait évitables si les sympômes étaient pris en compte à temps et les traitements administrés rapidement.


La Pneumonie : Un fléau oublié

  1. Qu’est-ce qu’est la pneumonie ?

La pneumonie est une infection respiratoire aiguë affectant les poumons

  1. Qu’est ce qui se passe dans les poumons en cas de pneumonie

Les valves qui constituent le parenchyme des poumons sont remplis de pus et de liquides au lieu de l’air.

  1. Quelle est l’ampleur de la pneumonie ?

La pneumonie est la première cause de mortalité chez les enfants dans le monde et la deuxième cause en RDC.

Elle tue chaque année 1,8 millions d’enfants de moins de 5 ans, soit 20% des décès dans cette tranche d’âge à l’échelle mondiale.

environ 155 millions d’enfants souffrent de la pneumonie dans le monde dont 3 millions en RDC.

La prévalence de la pneumonie est de 15% en RDC, selon l’enquête EDS 2007.

  1. Quelles sont les causes de la pneumonie ?

La pneumonie est causée par un certain nombre d’agents infectieux, notamment les bactéries, les virus, les champignons.

Les germes les plus courants sont :

– Streptococcus pneumonia ;

– Haemophilus influenzae type B(Hib);

Pneumocystis jiroveci.

  1. Quels sont les facteurs de risque de la pneumonie ?

Les facteurs environnementaux :

– Le froid, la chaleur, les poussières (surtout à  l’interieur de la maison …), les fumées (de cuisine, tabac …), les gaz toxiques,…

– Le fait d’habiter dans un logement surpeuplé.

La baisse de l’immunité lors de l’infection à VIH/SIDA, la rougeole, la malnutrition, l’absence de l’allaitement maternel, etc.

  1. Comment se transmet la pneumonie ?

Par inhalation au niveau des poumons, des germes qui se trouvent dans les voies nasales ou le pharynx.

Par voie aérienne, par le biais des goulettes de la toux et des éternuements.

  1. Quels sont les signes de la pneumonie ?

Respiration rapide ou difficile ;

Toux ;

Fièvre ;

Frissons ;

Anorexie ;

Respiration sifflante (surtout en cas d’infections virales).

  1. Comment traite-t-on la pneumonie ?

Antibiotiques en ambulatoire ;

Antibiotiques en hospitalisation pour les cas graves ou nourrissons âgés de moins de 2 mois.

  1. Comment prévenir la pneumonie

Pour éviter la pneumonie, il faut :

  1. Faire vacciner tout enfant contre la coqueluche, la rougeole, le pneumocoque, l’haemophilus influenza ;
  2. Allaiter exclusivement au sein maternel les enfants jusqu’à l’âge de 6 mois et ensuite assurer une bonne alimentation ;
  3. supplémenter les enfants en vitamine A ;
  4. Eviter d’exposer les enfants au froid (boissons, climatiseur, ventilateur, ventilateur), à la chaleur, aux poussières (surtout à l’intérieur de la maison), aux fumées (de cuisine, tabac,…) aux gaz toxiques,…
  5. Le respect des règles d’hygiène dans les maisons surpeuplées ;
  6. Le lavage systématique des mains au savon avant et après avoir mangé, après les toilettes ;
  7. Prévention et traitement du VIH chez l’enfant ;
  8. L’administration quotidienne du Cotrimoxazole chez l’enfant infecté par le VIH
  9. Administration du zinc en cas de diarrhée.

Organisation de la lutte contre la pneumonie en RDC

La lutte contre la pneumonie en RDC est sous la tutelle du Ministère de la Santé Publique.

La mise en oeuvre de lutte est assurée par le Programme National de lutte contre les Infections respiratoires Aiguës, PNIRA en sigle ; qui a pour mission de coordonner toutes les activités de lutte contre les infections Respiratoires Aiguës.