Pratique des Soins Palliatifs à Kinshasa (RDC)

Pratique des Soins Palliatifs à Kinshasa (RDC)

Il s’est tenu ce samedi 31 mars 2018,  sous le haut patronage et en présence du Ministre de la Santé Publique, Monsieur Oly ILUNGA, à l’hôtel SULTANI à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), un séminaire scientifique sur les soins Palliatifs.


Pratique des Soins Palliatifs à Kinshasa (RDC)

Résumé et Recommandations

Par Dr Antoine TSHIMPI

Secrétaire du Comité scientifique

Membre de la Fédération Francophone de Cancérologie Digestive

Secrétaire Général de Ligue Nationale de Lutte contre le Cancer (LINAC)-RDC


Ce séminaire a été organisé par les Cliniques Universitaires de Kinshasa et le centre hospitalier Nganda, avec la participation de la Ligue Nationale contre le Cancer en RDC (LINAC) et l’Association Nationale des Soins Palliatifs (ANSP) ; et a bénéficié du soutien logistique de SULU GROUPE.

Il a réuni un panel d’experts d’horizons différents : Infirmiers, Psychologues, Thanatologues, Anthropologues, Démographes, Juristes, Religieux, Pharmaciens, Médecins, Thérapeutes, Président du Conseil National de l’ordre des Médecins, Président du conseil national de l’ordre des Infirmiers, Directeur de la section sciences de l’Institut Supérieur des Techniques Médicales (ISTM), Professeurs d’université, Doyen de la faculté de Médecine de Kinshasa, etc. Mais également des experts de lieux d’exercice professionnels différents : Cliniques Universitaires de Kinshasa, Hôpitaux généraux, Centres de santé, Cliniques Privées, Ecoles de santé, Associations des malades, Confessions religieuses, etc.

Un peu plus de 200 participants, d’horizons d’exercice variés, ont contribué à des échanges enrichissants et conviviaux. Le témoignage personnel et poignant du Dr Sulu a marqué les esprits.

Vingt-quatre communications ont été réparties dans 4 sessions :

Session 1 : Soins palliatifs, généralités et aspects psychologiques

Session II : Législation sur les soins palliatifs

Session III : Soins palliatifs en milieu hospitalier

Session IV : soins palliatifs en milieu extra hospitalier

Une discussion de 45 minutes clôturait la fin de chaque session.

Les soins palliatifs regroupent tous types de soins destinés à un patient atteint d’une maladie aigue ou chronique, sans espoir de guérison, en fin de vie.

La pratique des soins palliatifs doit accorder une attention particulière à la relation à l’autre. L’objectif principal étant d’aider le patient à vivre le plus dignement et le plus humainement sa fin de vie ; mais également de soulager et apaiser son entourage.

A l’issue de cette journée scientifique, il s’est avéré urgent de mettre en place une Politique nationale des soins palliatifs. Cette politique devra insister en particulier sur Neufs (9) actions qu’il faut encourager des maintenant, à savoir :

  1. Insérer clairement la prise en charge des soins palliatifs dans notre code de santé ;
  2. Renforcer la formation à la prise en charge de la douleur et des soins palliatifs, et a l’accompagnement en fin de vie ;
  3. Promouvoir la recherche en soins palliatifs ;
  4. Promouvoir la prise en charge de la douleur dans toutes ses dimensions (physique, psychologique, sociale, économiques, spirituels, etc.) ;
  5. Inciter à fédérer les professionnels s’occupant des soins palliatifs ;
  6. Encourager la mise en place des Equipes pluridisciplinaires ;
  7. Encourager la mise en place d’unités ou des services de soins palliatifs dans chaque structure hospitalière, en intégrant les services d’urgences dans cette organisation ;
  8. Faciliter la législation et organiser la mise à disposition des médicaments tels les morphiniques ;
  9. Faciliter l’accès aux soins palliatifs de qualité pour toute la population, sur tout le territoire.

« Guérir parfois, soulager toujours, accompagner jusqu’au bout » a été chanté par tous les participants à l’initiative de O. Marchand, bénévole en Accompagnement des patients à domicile en fin de vie. Un slogan tout trouvé à l’issue de cette  journée sur la pratique des soins palliatifs à Kinshasa.

Fait à Kinshasa, le samedi 31 mars 2018.

 

Le comité scientifique

  1. Professeur MASHINDA, Président
  2. Dr Donatien BATALANSI, Vice-Président
  3. Dr Antoine TSHIMPI, Secrétaire
  4. CTJC MUKANZO, CTJC
  5. Ph MATA, Membre

Le comité Organisateur

  1. Dr Pélagie MAHOLO, Présidente
  2. E YUMA, Vice-président
  3. Dr François MUKENK et Dr Joe MIKIELE
  4. Dr Jean-Jacques NUMBI et M Gisèle, Membres

Répondre